La GRL, une assurance qui couvre les risques locatifs

La GRL (Garantie des Risques Locatifs) garantit plusieurs risques locatifs : les loyers et charges impayés, les dégradations éventuelles du locataire et les frais de contentieux le cas échéant pour garantir aux bailleurs la rentabilité de leur investissement.

NB : La GUL (Garantie Universelle des Loyers) devrait, à partir du 1er janvier 2016, apporter davantage de protection aux bailleurs. D’ici là, la GRL est disponible.

Les garanties offertes par la GRL

Les garanties offertes couvrent les principaux risques locatifs :

  • Le remboursement des loyers et charges impayés jusqu’à 2 000 € par mois, limité à 70 000 € pour un bail soit plus de 35 mois.
  • Le remboursement des dégradations du locataire correspondant aux travaux de remise en état à hauteur de 7700€ TTC pour un logement vide et 3 500€ TTC pour un logement meublé.
  • Le remboursement des frais de contentieux dans la limite globale de 70 000€.

Conditions sur le logement

Les logements doivent être loués vides ou meublés et doivent utilisés comme résidence principale par les locataires.

Le loyer ne doit pas dépasser 2000€ par mois lors de la souscription de l’assurance.

Les logements acquis dans le cadre d’un investissement en Duflot, Pinel et Bouvard sont éligibles.

Conditions pour la GRL sur le locataire

Les revenus du logement doivent supérieurs au double du loyer. Cette vérification doit être effectuée par le bailleur.

NB : Il n’est alors plus possible de demander une caution. En effet, les dégradations éventuelles du locataire sont couvertes comme évoqué précédemment.

Une mise en œuvre de la GRL très simple

Lors du constat d’un sinistre, le bailleur s’adresse directement à son assureur qui l’indemnise directement.

Par exemple, en cas d’impayés, après envoi d’une relance et d’une mise en demeure de payer sans effet, le bailleur transmet une déclaration de sinistre à son assureur qui l’indemnise.

L’assureur, de son côté, engage une procédure contre le locataire.

NB : Il est nécessaire de bien lire le contrat d’assurance et de bien comprendre les conditions de déclenchement. Au besoin, n’hésitez pas à vous refaire préciser par écrit les conditions du contrat.

Souscription, coût et déductibilité de la GRL

La GRL peut être souscrite directement auprès des assureurs qui ont signé la Convention GRL ou des gestionnaires de biens qui proposent cette assurance dans le cadre d’un service de gestion de biens immobiliers.

La plupart du temps, elle est souscrite à l’entrée du locataire, mais elle peut aussi être souscrite a posteriori si le locataire n’a pas eu d’impayés pour 2 des 6 derniers mois.

Le coût de la GRL

Le coût est généralement moins élevé si le contrat est souscrit via un professionnel de la gestion immobilière. Il varie entre 2,75 % et 4% du loyer annuel, taxes et charges incluses pour les contrats souscrits individuellement et entre 2 et 3% pour les contrats souscrits via un professionnel de l’immobilier.

Les professionnels de l’immobilier peuvent aussi proposer des options payantes facultatives comme les garanties pour couvrir la vacance locative ou la carence locative.

La GRL est déductible des revenus fonciers

La GRL, comme les frais de gestion, sont déductibles des revenus fonciers avec tous les avantages que cette déductibilité apporte.

Assurance pour la vacance locative ou la carence locative >

One thought on “La GRL, une assurance qui couvre les risques locatifs

  • BECKER

    Bonsoir, entre l’assurance locative moyenne 1,3 %
    loyer impayé 2,00%
    taxe foncière ?
    intérêt d’emprunt ?
    frais d’agence de location ?
    copropriété ?
    qu’es qu’il reste, j’ai une idée ……..! 00,00

    Reply

Laisser votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>