Qui sommes-nous?

 

Nous sommes deux jeunes papas, diplômés d’école d’ingénieur et de commerce.
Nous nous sommes interrogés sur la façon de gérer au mieux notre épargne pour bien préparer notre futur et celui de nos enfants.

Petits-fils d’agriculteurs, nous avons appris très tôt la difficulté du travail de la terre et la nécessité de bien gérer notre argent pour préparer l’avenir.

Aurélien, conseiller en gestion de patrimoine pendant 5 ans et Jérémie, fondateur d’un site web sur les économies d’énergie, nous avons investi chacun dans un investissement locatif en loi Scellier en 2010, l’un sur le bassin d’Arcachon et l’autre en région parisienne.

En 2010, nous étions parmi les premiers de nos amis à réaliser un tel investissement pour notre avenir.
Nous avons ainsi commencé à épargner et à capitaliser nos impôts avant nos 30 ans.

Depuis maintenant 8 ans, une partie de notre impôt est investie dans la pierre, ce qui avec le loyer versé par le locataire, rembourse l’emprunt immobilier.
Ceci a aussi permis de favoriser et soutenir la construction de logement dans des zones tendues et nous nous en occupons que très rarement.

En matière de réduction d’impôts, une inégalité de Français face aux dispositifs légaux

Certains dispositifs pour réduire les impôts sont très connus comme par exemple les dons aux associations et d’autres beaucoup moins.

En 2016, 46% des foyers français étaient imposables.

  • Le panel des réductions d’impôt est très large. Elles permettent de réduire le coût de prestations ou de certains investissements, comme par exemple :
  • les emplois à domicile
  • les dépenses pour améliorer le confort thermique d’un logement
  • les dépenses pour aménager un logement pour une personne âgée
  • les investissements dans les PME innovantes
  • les investissements dans la création française (cinéma)
  • les investissements dans les résidences de services pour les étudiants ou les personnes âgées
  • les investissements dans les logements neufs
  • etc…

Notre mission est de démocratiser les dispositifs légaux pour réduire les impôts

Souvent, les dispositifs créent par l’Etat sont méconnus.

Notre objectif est de démocratiser les dispositifs légaux pour réduire les impôts soit en couvrant des dépenses soit en les capitalisant dans des produits d’investissement.

Clairement, la logique des Gouvernements successifs lorsqu’ils créent un dispositif de défiscalisation est toujours la même : favoriser l’activité d’un secteur donné en proposant un avantage fiscal.

Prenons l’exemple des réductions d’impôts pour les associations
L’Etat français, endetté, ne peut plus financer les association.
C’est pourquoi il incite les particuliers à le faire via une réduction d’impôt.
En effet, en 1988, sous l’impulsion de Coluche, la loi Coluche donne droit à une réduction d’impôt de 75% du montant versé si je donne à une association d’intérêt publique comme les Restos du Coeur ou la fondation Abbé Pierre ou le Secours Populaire…

Développons l’exemple du crédit d’impôt pour la garde des enfants
En 2015, plus de 1,5 millions de foyers ont eu droit au crédit d’impôt pour la garde d’enfants de moins de 6 ans à domicile. Endetté, l’Etat ne peut plus construire de crèches et des structures d’accueil publiques pour les enfants. Il soutient financièrement avec le crédit d’impôt les parents pour qu’ils embauchent des assistantes maternelles.

Analysons maintenant l’exemple des réductions d’impôt pour le secteur immobilier
Certaines zones géographiques en France sont dites tendues, c’est-à-dire qu’il manque de logements locatifs, comme en Ile-de-France, à la frontière avec la Suisse, dans le sud entre Aix-en-Provence et Marseille par exemple. L’Etat se concentre sur le logement social avec les HLM et endetté, il ne peut plus construire de logements dits « intermédiaires ». Il soutient donc les particuliers qui investissent dans l’immobilier locatif avec des dispositifs comme la loi Périsol, la loi Scellier ou la loi Pinel en offrant une réduction d’impôt.

Partant de ce constat, notre objectif est d’expliquer les différents dispositifs et de donner les clés pour bien réussir pour que chacun soit informé des dispositifs et de la façon de les mettre en oeuvre en particulier sur les points de vigilance lorsqu’il s’agit d’investissement locatif.

Nous éditons donc des Guides de bonnes pratiques pour les dispositifs et nous recueillons des témoignages de contribuables qui nous partagent leurs bonnes pratiques.

Bonne lecture,

Aurélien & Jérémie